Grégory Barbezat est le genre de personnage qui ne laisse pas indifférent. Sympathique, dynamique et déterminé, il sait exactement ce qu’il veut et comment y parvenir. Il faut dire qu’en matière de business, il n’en est pas à son coup d’essai avec Skioo. Dans le passé, il a déjà dirigé quatre entreprises et ses objectifs sont toujours les mêmes : les créer, développer puis les revendre.

« Les meilleures idées viennent d’un besoin évident »

Depuis le début de sa carrière, Grégory Barbezat évolue dans des secteurs extrêmement différents. Après avoir lancé une marque de montres, il implante des distributeurs automatiques de cassettes vidéo puis propose des séjours de thalassothérapie avant de mettre en place une société commercialisant des coffrets cadeaux. L’idée de Skioo lui est venue à la montagne. Un jour, il attend son tour au guichet d’une station pour acheter son pass qui va lui permettre de skier et se dit qu’il y a moyen d’éviter ce temps d’attente inutile. Il  travaille sur le projet et pense à un système qui fonctionne à l’aide d’une carte et qui débite automatiquement le compte bancaire du skieur en fonction de ce qu’il utilise en lui garantissant le tarif le moins cher. Les clients doivent juste s’inscrire au préalable sur son site. Quand il en parle autour de lui, son entourage est emballé. Grégory ne fait pas de business plan ultra élaboré mais préfère tester immédiatement le marché. En 2012, Skioo est fondé. Au départ, Grégory passe beaucoup de temps sur les routes pour convaincre les stations de sports d’hiver et il le reconnaît « Bousculer les modes de fonctionnement établis n’a pas été facile mais à force de persévérance, j’y arrive petit à petit ».

Skioo surfe sur le succès

Après quatre ans d’activité, il collabore actuellement avec 55 stations dispersées à travers toute la Suisse. Une des dernières répertoriées sur Skioo.com n’est autre que Verbier. « Cette alliance devrait nous permettre d’atteindre les 60 000 à 100 000 journées ski durant cette saison », poursuit l’entrepreneur. Aujourd’hui, il n’est plus tout seul dans ses bureaux à Lausanne. Neuf personnes l’entourent et la startup se développe extrêmement bien. Après avoir levé 1,5 millions de francs en septembre dernier, une nouvelle levée de fonds est en cours. Skioo a maintenant son application et veut s’associer à des tour-opérateurs online comme Booking.com ou Ebookers.com et même à des sites spécialisés dans la location de logements tels qu’Airbnb ou Homeway afin de proposer à leurs clients des packages incluant voyage, hôtel et ski. Les ambitions de Skioo ne s’arrêtent pas là puisque la société veut aussi exister l’été « Il suffit de s’adapter en proposant des activités à cette période », poursuit le CEO de Skioo. Une startup qui pourrait bien atteindre des sommets…www.skioo.com